Une cuisine généreuse, un art de vivre.


Qu'elle vienne de la mer ou de l'étang, la cuisine sétoise est une cuisine de pêcheurs, elle est héritière d'un riche passé qui a vu s'installer sur nos côtes plusieurs civilisations méditerranéennes, chacune d'elles laissant un patrimoine culinaire qui s'est accumulé dans ce qu'il est convenu d'appeler aujourd'hui le bassin de Thau et dans lequel la cuisine sétoise puise ses sources.

Lorsque les premiers sétois s'installèrent à la fin du XVIIe siècle ils profitèrent de cette richesse et la firent fructifier eux aussi. Les pêcheurs catalans apportèrent la salaison des poissons et les provençaux la cuisine des légumes.

Après la révolution française les premiers italiens, originaires du golfe de Naples, s'installèrent, apportant la tradition culinaire de l'Italie du sud. Les espagnols et plus tard les pieds-noirs apportèrent eux aussi leur tribut au patrimoine et tout cela contribua à faire de la cuisine sétoise une riche mosaïque latine, fière de ses racines.

Les spécialités emblèmatiques : la macaronade, les moules et encornets farcis, la bourride de baudroie, la seiche en rouille, la soupe de poisson, la daurade royale, les coquillages de l’étang de Thau.

La fameuse Tielle : cette petite tourte garnie de poulpe épicé, traditionnel dejeuner des pêcheurs italiens du Quartier-Haut est devenue une véritable institution de la gastronomie sétoise.

Les fruits de mer : Appréciés à l'état naturel depuis l'Antiquité, les coquillages du bassin de Thau ont une renommée qui a allègrement franchit les frontières régionales. 

Les restaurants de Sète vous feront découvrir cette cuisine, vous retrouverez aux Halles centrales et sur les marchés ces produits en direct de l’étang de Thau, de la mer et de l’arrière-pays. Une belle escapade gourmande en perspective !
 

Accessibilité
Partager :