Culture et patrimoine

Il ne s’agit pas d’être ultra sophistiqué pour avoir du style, ni richissime pour s’offrir un bon dîner. A Sète, l’art de vivre à la sétoise se conjugue par des petits clins d’œil de bon goût et de raffinement. Ces petits plus rendent votre escapade unique, indémodable. Et si le chic, c’était d’avoir tout simplement l’audace, celle de se faire plaisir !    Ecrin de poésie et de beauté, la belle sétoise dévoile son passé tout au long d’une balade pleine d’élégance. Ses canaux en cœur de ville vous raconteront l’incroyable épopée du Canal du Midi et son histoire glorieuse dans le commerce du vin. Vous comprendrez rapidement pourquoi on la surnomme « la petite Venise du Languedoc » en sublimant votre découverte des lieux...
À Sète, il y a les plages, de Valéry, de Brassens, de Varda… mais il y a aussi une vie après la plage. Une vie de baraquette, sur le Mont Saint-Clair. Une vie culturelle, avec la Chapelle du Quartier Haut, le MIAM ou l’Espace Brassens. Une culture vivante également, du quartier des pêcheurs de la Pointe-Courte aux Halles centrales, où l’on déguste tielles et coquillages, sans oublier le bal quotidien des chalutiers rentrant au port. Une culture nocturne aussi, avec la féerie des canaux la nuit ou le Théâtre de la Mer et sa scène magique. Plus qu'une vue, une vision...
Aujourd’hui je découvre l’ambiance du fameux lundi de la Saint Louis, grande fête de la ville de Sète.  C’est lundi ! Le dernier jour de la fête de la Saint Louis, qui a commencé jeudi. Une fin de semaine bien complète pour moi. Entre les différents défilés où sont représentés tous les quartiers, le fameux tournoi de boules carrées, l’hommage aux cheminots et le concert au théâtre de la mer. On finit cette fête avec le tournoi de joutes catégorie « lourds » ! On se rejoint le matin avec les ami.e.s place de la mairie, ou comme les sétois.e.s l’appelle aussi « Place du Poufre »*. On attend la  fameuse macaronade ! Jouteurs et sétois.e.s mangent ce plat pour des occasions ou le dimanche en famille, mais surtout avant les tournois de j...
Un bel hommage aux marins et pêcheurs disparus À la découverte des traditions sétoises Dimanche matin. Je déguste un café en terrasse, dans un petit bar près du marché des Halles, quand je suis interpellé par de l’agitation et de la musique. Curieux, je me laisse guider par le bruit et tombe nez à nez avec un cortège mené par une fanfare. S’agit-il d’un de ces défilés qui précèdent les tournois de joutes, comme me l’ont raconté des amis venus l’été dernier en vacances à Sète ? Pour en avoir le cœur net, je décide d’interpeller quelqu’un lorsque mon regard croise celui d’une dame d’un certain âge au regard bienveillant. Celle-ci m’apprend qu’aujourd’hui, on fête la Saint-Pierre, le Saint patron des pêcheurs. La prochain...
 L’archipel de Thau, un circuit de l’espace et du temps. Toutes les époques se retrouvent et s’entremêlent sur l’Archipel de Thau : le Moyen Âge et l’art baroque, avec l’abbaye de Valmagne de Villeveyrac ou l’abbaye Saint Félix de Montceau de Gigean, les jardins en circulades de Balaruc-le-Vieux, les siècles gallo-romains, avec la Villa Loupian et ses mosaïques du IIe siècle, le Grand Siècle, avec le Canal du Midi, ou encore le XVIIe siècle, avec le phare Saint-Louis, qui trône au bout du môle à Sète…
Envie de prendre son temps, de s’imprégner pleinement du patrimoine maritime de Sète ? Place à la flânerie, ouvrez grands vos yeux : nous vous permettons toute l’année de plonger au grès de vos envies dans l’univers de la  pêche du 1er port de la Méditerranée française. Profitez du grand air Dès qu’on pose le pied à Sète, on la sent : la mer. Commencez par rejoindre le Canal Royal la colonne vertébrale de la ville. Là, surprise ! Amarrés en pleine ville, face aux restaurants et aux immeubles du 19ème siècle, des thoniers et des chalutiers ! Une image qui résume bien la ville. Et bonne nouvelle, il y en a même un qui se visite : le chalutier Louis Nocca. Votre moussaillon en herbe va adorer son aquarium, la cabine du capitaine, descendre dans la...