Le cimetière marin

« Ce toit tranquille où marchent les colombes
Entre les pins palpite, entre les tombes,
Midi le juste y compose de feux,
La mer, la mer, toujours recommencée...  »

Ainsi commence le célèbre poème de Paul Valéry dédié au cimetière marin. 
Outre les sépultures du poète et de Jean Vilar, une flânerie dans ses allées permet d’appréhender l’histoire de la ville et de voir des trésors d’architecture : un caveau en marbre de carrare, des chapelles comme celle des « pleureuses »…

Le cimetière Saint-Charles a été dénommé le 7 août 1945 Cimetière Marin, en référence au célèbre poème de Paul Valéry.
 
Il est révélateur de la diversité des peuplements de la ville au cours des siècles et s’est agrandi par parcelles successives. L’une d’entre elles étant réservée à la communauté protestante dont le rôle a été essentiel dans l’essor du port aux XVIIIe et XIXe siècles.

Il est également appelé “cimetière des riches”, en opposition au cimetière des pauvres” situé face à la lagune de Thau (où repose Georges Brassens).

Périodes d'ouverture : 
Du1er octobre au 30 juin de 08h à 18h
Du 1er juillet au 30 septembre de 08h à 19h



Le cimetière marin de Sète :